Échographie en médecine curative (partie 1)

Sur les fermes laitières, l’échographe a été intégré à la médecine préventive il y a plus de 15 ans pour rapidement devenir un outil indispensable pour les praticiens. Maintenant, l’utilité de cet appareil a largement dépassé celle du système reproducteur pour en faire une partie intégrante de l’examen complet. Nos vétérinaires sont maintenant en mesure de mieux préciser les diagnostics, les traitements appropriés ainsi que le pronostic attendu.

Voici deux exemples d’application:

CAS 1 :

Les cas répertoriés les plus fréquents sont certainement les péritonites (ex: corps étranger) tel que le démontre l’image ci-dessus prise par un de nos vétérinaires lors d’un récent examen. Dans ce cas-ci, les traitements habituels n’ayant pas fonctionné, il a été nécessaire de procéder à une ruminotomie (extraction du corps étranger). Lors de la chirurgie, nous avons pu constater que la broche dépassait l’aimant d’environ 2.5cm, ce qui la rendait inefficace.

CAS 2 :

Un deuxième exemple est un syndrome hémorragique jéjunal pris en début de condition et qui ne présentait aucun signe clinique distinct. Lors de l’échographie abdominale, nous avons identifié la présence de multiples caillots de sang dans la lumière intestinale. Bien que le pronostic de cette pathologie soit sombre, il a été possible d’instaurer plus rapidement le traitement approprié et ainsi d’améliorer les chances de rémission.

Écographie Paroi Intestinale animale